AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Concours de Critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sybille Trelawney
Admin
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 58
Localisation : Dans la tour de Divination
Loisirs : Perçer le voile de l'avenir
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Concours de Critiques   Ven 20 Juil - 0:51

Le but de ce concours est de rivaliser d'adresse et de verbes pour écrire la plus belle critique du film "Harry potter et l'Ordre du Phénix".

- Chaque membre pourra y poster une et une seule critique.
- Il est interdit de répondre à une critique précédente. C'est un concours, pas la Salle à Papote.
- Les Admin'Z jugeront laquelle mérite le titre de meilleure critique... Mais qui sait, ils feront peut être appel à vous pour les aider dans cette tâche.

A vos plumes.
Bonne chance

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybille Trelawney
Admin
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 58
Localisation : Dans la tour de Divination
Loisirs : Perçer le voile de l'avenir
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Concours de Critiques   Dim 22 Juil - 8:28

Harry Potter et l’Ordre du Phénix.
Un des meilleurs films de la Saga.

Hier, Mercredi 11 Juillet 2007, sortait en France le cinquième opus de la Saga cinématographique Harry Potter ; "Harry Potter et l’Ordre du Phénix". Bien entendu, pour cette occasion, il nous fallait être sur la brèche. C’est donc le cœur vaillant et le regard critique que nous sommes entrés dans la salle obscure. La surprise fut grande lorsque nous nous sommes aperçus que, malgré le fait que nous ne soyons qu’une humble ville de province, les 4 salles dans lesquelles le film était projeté étaient presque toutes remplies. Et le succès de Harry Potter a dépassé les clivages de l’âge puisqu’il y avait bien plus d’adultes et d’adolescents présents que de jeunes enfants (l’heure de la projection y étant peut être pour quelque chose aussi --> 19H45).


Mais venons-en au film puisque c’est ce qui nous intéresse.
Avant même de commencer les critiques et les éloges, sachez que des 5 films déjà sorties en salle, seul le premier opus "Harry Potter à l’Ecole des Sorciers" peut rivaliser avec l’adaptation du 5ème tome. En effet, la majorité de l’ouvrage de J.K.Rowling a été rendu, le plus fidèlement possible, dans le film, jusqu’au camion poubelle qui passe dans la Square Grimmaurd lors de l’arrivée de Harry à la demeure des Black.

Parlons des personnages.
Comme nous l’avaient laissées présager les premières images du film, les coupes de cheveux en ont drôlement prit un coup. Les cheveux longs ne sont plus à la mode dans Poudlard, ou peut être était-ce un caprice de Dolores Ombrage, quoi qu’il en soit, le coiffeur a radicalement sévi, pour le plus grand bien des spectateurs.

S’agissant plus spécialement des rôles, cette cuvée est particulièrement goûteuse.
Hermione, qui ne cesse de s’embellir avec l’âge (et dont la voix française mûrit elle aussi) nous enchante. Moins "Première de la Classe" mais plus féminine, les garçons ne résisteront pas, je pense, en la voyant en chignon, les cheveux tirés en arrière, dans la Salle sur Demande.
Concernant Ron, ceux qui seront les plus heureux en voyant ce film sont ceux qui pensent qu’il ne sert, dans le Trio, que de tapisserie. Qu’il n’est qu’un manche même pas utilisable pour balayer (Severus, je t’entend sourire d’ici). En effet, il passe littéralement, dans cet opus plus que dans les précédents, pour un boulet. Et Hermione enfonce volontiers le clou en le descendant en flèche. Tout comme Severus (que l’on retrouve toujours aussi Severus) qui n’hésite pas à passer ses nerfs sur la tête du pauvre Gryffondor. On le plaindrait presque si cela ne nous faisait pas rire.
Harry reste quant à lui Harry, même si sa crise d’adolescente, bien davantage retranscrite dans le livre que dans le film, peut en agacer certains.
Mais des premiers rôles, c’est celui de Dolores Ombrage qui marque le plus. Imelda Staunton interprète avec un tel brio le rôle de la membre du Ministère-Professeur de DCFM que nous en sommes resté bluffés. Elle a su mêler à la fois le rôle rude de Grande Inquisitrice et ce petit "je ne sais quoi" de Bree Van De Camp dans Desperate Housewives qui fait que, même dans les pires situations, on a l’impression que rien ne la perturbe et qu’elle garde le contrôle. Son jeu incroyable rend fabuleusement bien la prise en main progressive de Poudlard par le Ministère. Il ne fait aucun doute que c’est à elle que nous décernons l’oscar ABF de la meilleure prestation.

Néanmoins, Dolores Ombrage n’est pas la seule surprise de ce film. Nous tirons également un grand coup de chapeau aux seconds rôles. Même si Neuville Longbottom se fait remarqué dans ce 5ème opus, la révérence se tourne vers la gente féminine, représentée par Evanna Lynch et Emma Thompson.
La première joue le rôle de Luna Lovegood. Même ceux qui, comme moi, n’avaient pas accroché avec ce personnage, la relayant au dernier plan lors de la lecture, seront impressionnés. La jeune actrice a su rendre crédible cette farfelue qui pourtant avait du mal à l’être. Elle en fait même quelqu’un d’inquiétant par certains côtés mais attachant en fin de compte.
La seconde est une habituée des lieux puisqu’il s’agit de notre chère Sybille Trelawney. Son interprétation dans son rôle de professeur destabilisée par la sanguinaire Dolores Ombrage coupe totalement avec le passé et éblouira l’assistance. Il est même dommage qu’elle ne soit pas plus présente dans le film (et la remarque ne vient même pas de moi).


Bien entendu, aucun film ne peut égaler un livre et nous pourrions énumérer "les choses qui manquent". Mais en fin de compte, elles sont sans grandes importances.
Je vous le dis ; vous pouvez aller voir ce 5ème opus de la saga Harry Potter sans crainte d’être déçu. La pire des choses qui puisse vous arriver est que vous ressortiez du cinéma des étoiles plein des yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Concours de Critiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Affaires palestiniennes : bâillonner les critiques
» Tu critiques mais tu cliques — Willo
» Michel Martelly n'est rien qu'un autre agent au service des usurpateurs.
» ForumHaiti; Des critiques et suggestions d'un internaute
» Le DSRP: pour un réel plan de développement d'Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: *** Hors Jeu *** :: Salle à Papote (HJ) :: Play' Box-
Sauter vers: