AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sylvanie de Cyneria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sylvanie de Cyneria   Mar 17 Juil - 11:18

~DJ~

Nom : de Cyneria
Prénom : Sylvanie
Année et Âge : 16 ans, 6ème année

Caractère :Jeune fille âprement fantasque, Sylvanie est de tout temps apparut aux yeux des autres comme étant dotée d’un caractère quelque peu instable. Elle représente à elle seule un véritable clair-obscur... une potion savamment composée : deux doses d’excentricité pour un nuage de timidité, un demi-litre de sarcasme, de la poudre d’orgueil élimé, une pincée de curiosité et trois poils de noblesse. Le tout mélangé dans un chaudron de pensées douteuses, saupoudrées de réflexions audacieuses. Observatrice, passionnée et curieuse autant qu’entêtée, elle se trouve être passablement blessante lorsqu’elle se sent menacée ou que son humeur l’y entraîne.
Derrière ce tempérament inquisiteur se cache un être partagé entre la soif de connaissance et le désir de prouver ce qu’elle vaut à ceux de son sang, déterminée à être digne de son père, qui malgré l’amour qu’il lui porte, conserve distance et froideur à son égard. Jeune fille studieuse et ambitieuse, elle aime s’afficher sous un masque flegmatique et des attitudes posées, dissimulant ainsi son caractère tumultueux à ceux qui ne partagent pas sa vision des choses, le visage alors orné d’un sourire ou d’un regard « je te veux, je t’aurai » qui c’est connu, fait quand même son petit effet. Respectueuse envers ses aînés, Sylvanie se montre assez calculatrice face à ses camarades, se complaisant à se faire respecter et à arriver à ses fins, quelle que soit la manière d’y parvenir. Elle accorde difficilement sa confiance aux autres, et se révèle être plutôt discrète quant à sa famille et à ses agissements.
De sang chaud, à la fois rusée et rancunière, elle souffre difficilement les provocations, prenant un doux plaisir à élaborer sa vengeance. Elle aime être considérée, mais sa méfiance manifeste à l’égard des autres la conduit à tisser des liens d’amitié de façon très progressive Ce genre de relation se cultive avec le temps, et se mérite. Les conversations endiablées suite à une première rencontre lui semblent tout bonnement malsaines. Mieux vaut savoir à qui on a affaire avant de révéler des éléments qui pourrait causer des dommages par la suite.
Parfois réfléchie, parfois téméraire, Sylvanie est un hypothétique personnage à qui la nature, dans un élan de générosité fit offrande d’un grain de folie en trop, la plongeant dans une allégresse facétieuse des plus intrigante. Ainsi, elle en cultiva la passion de l’interdit, une ardeur trouvée en extrayant de l’ombre son coté le plus onirique...


Histoire : Au crépuscule du 23 novembre 1991, la dynastie des de Cyneria accueillit un nouvel héritier... Sylvanie venait d’ouvrir pour la première fois ses yeux sur un monde, qui désormais allait être sien.
Troisième enfant issue d'une des dernières lignées de sang pur du Royaume-Uni, elle fut élevée par ses parents et ses deux frères dans un vieux manoir perdu dans les reliefs Ecossais ; Sa famille, d’origine française, s’y étant installé au XVIIème siècle.
La lueur enjouée qui illuminait le regard émeraude de Valhart de Cyneria s’éteignit 7 ans après la naissance de sa fille, suite à un sortilège lancé à la dérobée par l’un de ses condisciple qui, sous l’agitations des combats en vint à rater sa cible, et frappa la jeune femme en pleine poitrine, entraînant sa mort immédiate. Il en paya de sa vie quelques jours plus tard, succombant à une allergie à de la poudre d’obscurité instantanée, évitant ainsi à Venceslas de Cyneria, employé du ministère de la magie, à venger lui-même la mort de son épouse. Malgré un statut monoparental, il su maintenir la famille dans une aisance plus que manifeste.
Silas et Farquhart, les deux frères ainés de Sylvanie, respectivement âgés de 19 et 23 ans (à ce jour) lui apportèrent le soutient et l'éducation que son père, par son métier, n'avait pas toujours l'occasion de lui transmettre. On lui enseigna ainsi à se jouer des moldus, à compter sur soi avant de compter sur les autres, à ne pas porter grand intérêt à ceux qui n’en valent pas la peine, à dissimuler ses intentions et cultiver l’art de cacher le mal sous sa plus belle apparence, à mettre en avant l’exploration des zones d’ombre de l’âme humaine et à honorer sa lignée.
Sylvanie respecte son paternel plus que toute autre personne, il est pour elle un véritable modèle, la figure même de ce qu’elle considère comme étant la réussite d’une vie mise au service des ténèbres : Charisme, pouvoir, corruption, séduction, beau parler, élégance, une intelligence certaine et un sens de la répartie honorable. Elle n'espère qu'une chose en intégrant Poudlard : suivre la trace de ces ancêtres et faire en sorte que son père soit fière d'elle. Car malgré qu'il tienne beaucoup à sa fille, Venceslas ne le lui montre que trop rarement...



~Portrait Chinois~


* Si tu étais une plante magique, tu serais ... * Une Asphodèle, plante associée à la vie après la mort et aux enfers.
* Si tu étais un sorcier cèlebre, tu serais ... * Le mage Grindelwald
* Si tu étais une créature, tu serais ... * Un Sombral
* Si tu étais une potion, tu serais ... * Le Polynectar
* Si tu étais un livre, tu serais ... * Grandes Noirceurs de la Magie
* Si tu était un sport, tu serais ... * Les Duels de Sorciers


Exemple de RP libre: votre arrivée à Poudlard, un des meilleurs moments de votre vie...


Le parquet en chêne massif émit un grincement sourd. Le visage crispé en une grimace de détresse, Sylvanie marqua un temps de pose, essayant de ralentir les battements de son cœur affolé. Le sang affluant à un rythme effréné au niveau de ses tempes lui semblait résonner contre les murs du couloir, menaçant de la faire découvrir à tout moment par une oreille attentive. Inspirant profondément, elle posa son pied sur la latte de parquet suivante. Celle-ci n’émettant aucun son, elle reprit son avancée, prenant soin de rendre son pas le plus léger possible. Si son père venait à la surprendre à roder en pleine nuit dans l’aile nord, il en viendrait de suite à penser qu’elle s’apprêtait à... non, mieux valait ne pas y penser. Reprenant confiance en elle, elle releva son regard alors posé sur ses pieds, et fixa un point droit devant elle. Au bout du couloir, une haute porte lui faisait face, ses ornements argentés aux motifs sinueux se reflétant dans la pénombre. Progressant dans cette direction, éclairée par la seule lumière du clair de lune filtrant au travers des fines fenêtres ouvragées, elle aperçut la tapisserie aux couleurs sombres derrière laquelle son père disparaissait de temps à autres. A son approche, les pulsations de son cœur s’emballèrent de plus belle. Arrivée à son niveau, elle accéléra inconsciemment le pas et tourna hâtivement à gauche quelques mètres plus loin, s’enfonçant dans l’obscurité d’un escalier dont la partie inférieure disparaissait dans l’ombre. Se tenant aux murs pour éviter de rater une des marches en pierre froide, elle arriva au rez-de-chaussée et pénétra dans la première pièce se situant sur sa droite. Refermant alors la porte derrière elle, elle ne put s’empêcher de laisser échapper un profond soupir de soulagement.

*Alors, où pourrais-tu bien te trouver...*

La lumière filtrant par les grandes fenêtres offrait une vision suffisante pour voir dominer, alignées selon une parfaite symétrie de part et d’autre de la pièce, d’impressionnants rayonnages chargés de livres de toutes sortes, élégamment classés et disposés selon leur sujet et leur grandeur. La jeune fille s’aventura entre les différentes bibliothèques en contemplant les étalages, une lueur d’avidité dans le regard. Arrivée au niveau de la 5ème rangée, elle s’hasarda sur sa gauche et entreprit d’examiner chaque étage avec minutie.

*Je sais que tu es quelque part par là...*

Son regard s’illumina soudain, elle venait de trouver l’objet de sa convoitise... Se hissant sur la pointe des pieds, elle se saisit d’une liasse de papiers enserrés par un cordon de cuir et les glissa hâtivement sous sa robe. Elle prit la direction de la porte, s’apprêtant à quitter les lieux rapidement, mais se ravisa. Se faufilant vers le fond de la pièce, elle disparut derrière un étalage chargé d'œuvres aux sombres allures. Un murmure s’éleva alors, semblant émaner de l’étagère en question. Sylvanie savait qu’elle ne devait pas être là, son père lui avait toujours défendu d’accéder à la dernière rangée de bibliothèques, mais la curiosité l’ayant envahit, la jeune fille ne pu renoncer à contempler les divers ouvrages. De son doigt, elle se mit à effleurer le cuir des différents livres...

* Grandeur et décadence de la magie noire...... Seigneur ou saigneur ?... Grandes Noirceurs de la magie... Livre des ombres... Livre des ombres ?!*

Elle se saisit du livre. Il était ouvragé dans un cuir sombre, probablement noir ou vert, mais le manque de lumière ne permit pas à Sylvanie d’en juger avec certitude. Sur la couverture était gravé un symbole étrange... une sorte de globe munit de différent rouages et orné de deux serpents s’y insinuant avec indolence. La jeune fille les caressa du bout de son index. Le cuir lui paressait tiède, elle éprouva une forte envie d’ouvrir le livre, d’en faire défiler les pages entre ses doigts et d’en humer le parfum. Elle sentait d’infimes pulsations tout contre sa peau, le livre devint de plus en plus chaud, s’amplifiant au même titre que les pulsations qui, dès lors, lui apparaissaient être le battement d’un cœur dément. Elle étouffa une exclamation de surprise. Prise de panique, elle replaça précipitamment le livre sur l’étagère, et quitta hâtivement la pièce, serrant la liasse de papier contre son cœur emballé...


~HJ~


Prénom : Sylvanie
Age : 18 ans le mois prochain
Temps de connexion : En faisant les comptes, je dirai que ça revient approximativement à 2h par jour.
Que penses-tu du forum : Il me semble tout à fait honorable, c’est la raison pour laquelle je m’y suis inscrite. Le hasard fait bien les choses, je cherchais un RPG récent, histoire de ne pas prendre l’histoire avec trop de retard, et celui-ci vient non seulement de redémarrer, mais en plus, il présente un contexte intéressant !
Quelque chose à améliorer : Pour le moment je ne sais pas, mais si une idée me vient, j’irai faire un petit tour dans le forum suggestions/améliorations !
D'ou connais-tu ce forum : M’ennuyant quelque peu ces derniers temps je suis partie en quête d’un divertissement quelconque concernant le monde de la magie, les Mangemorts et le Seigneur des Ténèbres et j’ai fini par tomber ici...
Niveau Rpg [ sur une echelle de 1 à 10 ] : 10/10
Revenir en haut Aller en bas
Choixpeau Magique
Admin
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 52
Localisation : Sur mon vieaux Tabouret ... Kuf kuf ...
Loisirs : Répartir, tout simplement .
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Sylvanie de Cyneria   Mer 18 Juil - 10:08

Choixpeau flaira la maison à laquelle il devrait envoyer la jeune fille avant même d'avoir caressé un seul de ses cheveux. Il sont si rares ces cas-là qu'il ne laissa pas à la main qui le tenait le temps de le poser sur cette chère tête blonde.

- Slytherin !

HJ: Nous sommes ravis d'accueillir une bonne roliste comme toi. Nous comptons sur les personnes comme toi pour faire un forum de qualité. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sylvanie de Cyneria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Sylvanie
» Comment intégrer Mordheim a Battle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: *** Le Commencement *** :: La Cérémonie des Répartitions-
Sauter vers: